Administration
Bonjour et bienvenue sur ce site qui, il faut bien l'avouer, a tout du mort-vivant. Nous espérons néanmoins que vous y trouverez ce que vous êtes venu chercher ou, mieux, ce que vous ne pensiez pas y trouver !
le 11/10/2015 ŗ 09:50:41
*Quelques nouvelles

6 ans sans nouvelles... pourtant, des choses se sont pass√©es, depuis. De nouveaux projets, de nouvelles id√©es... l'un d'entre eux, d'ailleurs, est sur le point d'√™tre lanc√©. Il devrait signifier la fin d'un temps et un tremplin pour un saut sans filets. Un projet qui m√Ľrit depuis des ann√©es et qui, je l'esp√®re devrait apporter son lot de surprises. Cependant, il signifiera aussi la fin du pr√©sent site. Merci √† ceux qui m'ont suivi ici et ailleurs (m√™me si je doute qu'ils passent encore ici ^^).
le 10/9/2008 ŗ 15:50:47
*Publication - (enfin, presque)

N'ayant eu aucun retour positif (il fallait un peu s'y attendre) des maisons d'éditions, je mets 12, rue des Brumeries en accès libre depuis Lulu.com.

Il est gratuit au t√©l√©chargement ; si vous voulez une version papier, c'est au co√Ľt de fabrication (vu le peu d'exemplaires que je pense √©couler, j'ai pr√©f√©r√© favoriser le plus possible la distribution plut√īt qu'esp√©rer gagner 10 centimes). Tout √ßa se passe l√†-bas.

J'espère que les courageux apprécieront. Pour les autres, je ne me fais pas de souci, les flammes de l'enfer auront raison d'eux !
le 23/6/2008 ŗ 11:36:32
*Retours éditeurs

Jusqu'à présent, j'ai reçu deux réponse des différents éditeurs contactés : une d'Actes Sud (deux jours après mon envoi), accusant réception du manuscrit, et une aujourd'hui de Grasset m'indiquant (très poliment) que je ne correspond pas à leur ligne éditoriale. Je n'ai encore rien envoyé à Fayard, on verra si j'ai le courage par la suite.
  • Actes Sud (a accus√© r√©ception ; en attente)
  • Editions de Minuit (r√©ponse le 3 juillet : refus√©)
  • Gallimard (r√©ponse fin juillet : refus√©)
  • Grasset (r√©ponse le 23 juin : refus√©)
  • Le Cherche-Midi (r√©ponse le 11 juillet : refus√©)
le 18 ao√Ľt : Bon ben il ne reste plus qu'Actes Sud... je n'ai encore rien envoy√© √† Fayard, on verra si j'ai le courage ; mais a priori, il est plus que probable que vous puissiez le lire en ligne assez rapidement !
le 13/6/2008 ŗ 15:20:26
*12 rdB - Suite

Bon ben après une latence certaine, j'ai enfin envoyé 12rdB à 5 maisons d'édition samedi. Je m'accorde jusqu'à la rentrée de septembre. Si je n'ai aucune réponse (ou uniquement des réponses négatives), je mettrais le récit en libre téléchargement.
le 24/9/2007 ŗ 12:37:41
*12, rue des Brumeries - J'ai pas pu résister...



Bon, c'est pas la version finale (il n'y a pas, par exemple, les corrections des "lecteurs tiers", la couverture a été faite pour l'occasion...), mais bon, je me suis fait un petit plaisir (et ça claque pas mal, même si les couleurs de la couverture sont un peu loupées... je suis passé par lulu.com ; finalement c'est pas si onéreux que ça, mais alors mange tes frais de port x_x... et bonjour les délais de livraison aussi - forcément, ça vient des USA, donc plus de 10 jours).
le 18/8/2007 ŗ 15:50:00
*12, rue des Brumeries - Terminé

Ca y est, c'est terminé !
La lecture est pour l'instant interdite. Seule une poignée d'élus (ceux qui ont m'ont déjà largement aidé dans le passé à relever les incohérences et les fautes de français), à savoir Ximoon, Ethaniel, Sally, Hippopotame et Souane ont un accès au texte terminé afin de m'aider (s'ils le désirent) à éliminer les fautes et incorrections.
le 11/8/2007 ŗ 22:51:17
*Compatibilité des navigateurs

Enfin, après de longs mois, j'ai décidé de corriger quelques bricoles sur le moteur du site pour qu'il fonctionne sous Internet Explorer et sous Opera.
Il a donc été testé sous Firefox 2.x (mais devrait marcher au moins sous 1.5.x), sous Opera 9.21 et sous Internet Explorer 7. Sous IE 6, il fonctionne mais la mise en page laisse vraiment à désirer.
C'√©tait l'information inutile √† destination des quelques fant√īmes qui passent ici de temps en temps. Merci √† eux.
le 9/8/2007 ŗ 18:17:19
*Petite participation à un petit concours

Aggelos organisait un petit concours suite à la sortie de Harry Potter. (voir ici).
J'avais envie de faire deux fiches de personnage. Bien s√Ľr, comme d'habitude, je suis hors d√©lais, mais c'est pas grave. Par contre, je n'en ai fait - pour l'instant - qu'une seule, et elle est de qualit√© m√©diocre. Mais bon, est-ce si grave.

Tonidello Doromare (Article traitant largement de la sorcellerie en Italie)

Sexe : Masculin
Maison : Palantirina
Lignée : Sang pur
Patronus : Cochon sauvage
Description : Brun, yeux noirs, regard vif, peau claire
Habit pr√©f√©r√© : Grande toge pourpre serr√©e √† la ceinture par un tissus noir nou√© sur le c√īt√©


Tonidello Doromare est un magicien italien contemporain de James Potter. C'est lui qui dirigea les opérations pour contrer les Mangiamorte dans ce pays.

  • I. Sorcellerie en Italie : la scuola del passaggio
    • 1. Histoire de l'√©cole
      La sorcellerie en Italie a, pendant longtemps, été secrètement pourchassée. La plupart des sorciers ayant fui au cours des siècles (principalement vers la France, l'Espagne, l'Albanie et la Grèce), n'est resté comme seule organisation la scuola del passaggio. Il s'agit d'une école de sorcellerie destinée plus à protéger les sorciers nés de familles Moldues que d'un établissement d'enseignement. Après deux années passés à apprendre les bases de leurs pouvoirs, les enfants étaient envoyés dans d'autres grandes écoles européennes.
      Ce n'est qu'√† la fin du XIX√®me si√®cle, lorsque Salvinia Paninonelli et Vittorio Doromare r√©ussissent √† √©tablie un minist√®re de la magie dans le pays, que la la scuola del passaggio dev√ģnt Scuola Passaggio, dispensant un enseignement sur 10 ans (de 10 √† 19 ans, majorit√© des sorciers en Italie).

    • 2.Organisation des √©tudes
      Les √©tudes de sorcellerie en Italie se d√©roulent en trois cycles dipl√īmants.
      - Un cycle de deux ans destiné à apprendre les fondamentaux. A l'issue de ce cycle, les étudiants peuvent décider de poursuivre leurs études à l'étranger, comme c'était le cas dans le temps.
      - Un cycle de quatre ans destiné à se perfectionner dans un domaine particulier.
      - Un cycle de deux ans destiné à préparer à une profession en particulier.
      Les étudiants sont divisés en trois familles, Collorina, Palantirina et Dallonzino, dont les parrains sont respectivement Salvinia Paninonelli, Vittorio Doromare (fondateurs de l'école moderne) et Tanizio Limaturonte (fondateur de l'ancienne école).
      Il est dit qu'à Collorina sont acceptés tous les élèves de bonne volonté, les artistes et ceux qui aiment la nature. A Palatirina, on retrouve les coeurs vaillants ; à Dallonzino les puissants.

  • II. Politique et sorcellerie en Italie
    A la fin du XIXème siècle, le roi d'Italie accepte sous une relative contrainte la reconnaissance d'un ministère de la magie (alors appelé conseil italien des mages). Vittorio Doromare en est le premier prélat. En cette période, les sorciers italiens gagnent une relative tranquillité qui n'est ponctuée que de quelques échauffourées avec le Vatican. Il faudra attendre la seconde partie du XXème siècle pour que cet état accepte de laisser la tranquillité aux sorciers pour même, quelques années plus tard, accepter un conseiller officieux qui fera office de ministre délégué au Vatican.

  • III. Les heures sombres
    Lors de la premi√®re ascension de Lord Voldemort, de nombreuses familles de sorciers Italiens virent l'occasion de se venger de l'oppression qu'ils avaient pu conna√ģtre. Fait √©tonnant, il s'agot probablement du seul pays o√Ļ des sorciers de lign√©e mixte (voire m√™me de parents Moldus) se ralli√®rent aux forces du seigneur noir. En juin 1980, l'√©cole italienne de sorcellerie conna√ģtra une journ√©e noire. Les √©tudiants de Dallonzino, auxquels se ralli√®rent la majeure partie de ceux de Palantirina, massacr√®rent leurs camarades de Collorina pendant leur sommeil avant de s'enfuir pour semer la terreur dans le sud de l'Italie et dans l'Est de l'Europe, chez les sorciers comme chez les Moldus.
    Tonidello Doromare faisait partie des rares élèves de Palantirina à ne pas avoir participé au massacre. Il avait alors 18 ans et vivait dans le souvenir de son ancêtre.
    Aid√© par quelques rescap√©s de sa ¬ę famille ¬Ľ et de Collorina, il cr√©e un mouvement de r√©sistance local et isol√©. Ils entreprennent la capture des Mangiamorte rest√©s en Italie et construisent la premi√®re prison italienne pour sorciers, quelque part en Sardaigne. Le pays retrouve la paix avant m√™me la chute de Lord Voldemort et sera √† peine touch√© par la seconde ascension de celui-ci.

Tonidello Doromare est actuellement directeur de la Scuola Passaggio et travaille activement pour une unification de la scolarité des jeunes sorciers en Europe.
le 2/7/2007 ŗ 16:44:21
*Nouvelle apparence

Le site fait peau neuve. C'est pas encore aussi agr√©able √† l'oeil que mon blog - pour ceux qui le connaissent - mais √ßa fait quand m√™me du bien de quitter le bleu-gris pour du gris-ros√©. (Edit : bien s√Ľr, comme d'hab, √ßa chie beaucoup sous IE6/7, un peu sous Op√©ra, pas sous Firefox... je sais que c'est pas terrible, mais j'ai pas le temps en ce moment de rectifier, d√©sol√©).
le 19/6/2007 ŗ 21:31:11
*Pas de nouvelles depuis un certain temps...

Pas d'inquiétude ! C'est juste que je n'ai pas réussi à trouver un rythme raisonnable pour faire vivre le site (ici) et le blog (là-bas).
le 18/4/2007 ŗ 01:50:57
*rue des Brumeries, au numéro 12

Je me demande bien qui ça intéresse encore. Mais j'en ai besoin, alors ça avance. 8 pages de plus. Si jamais il y a encore des lecteurs dans le coin, je suis partagé entre les inciter à lire et les inciter à attendre encore. On est encore loin de la fin, hein. La moitié n'est même pas atteinte. Mais je pense qu'il faut mieux attendre un certain temps et tout relire pour mieux en profiter.
J'ai moi-même effectué une lecture totale il y a une quinzaine de jours. Malheureusement, c'était en voyage, sur le PDF, donc je n'ai pu apporter aucune modification. Il y a de nombreux petits points à corriger, quelques fautes de français, des maladresses, des erreurs dans la logique de l'intrique... rien de fondamentalement grave, pour l'instant, je suis assez content de moi (même si je suis tiré dans une direction malgré moi et que ça me gène un peu).
le 9/4/2007 ŗ 16:54:14
*Japanimation du moment

Je viens de terminer une série que je trouve vraiment bien fichue et esthétiquement très réussie ; à tout dire, je pense qu'elle vient de rejoindre mon top 3 des séries d'animation japonaises (entre Haibane Renmei et Death Note). Il s'agit d'Emma : une romance victorienne.
Il s'agit d'un anime de 12 épisodes, issu du manga éponyme. Celui-ci comporte 52 chapitres, et ce sont pour l'instant les 14 premiers qui sont rapportés dans cette première saison.
A ce propos, la seconde saison devrait commencer ce mois-ci au japon (après près de deux ans d'attente... ça ne se fait pas de torturer des gens aussi longtemps, c'est inhumain !) Je ne vais pas dévoiler plus que ça l'intrigue, car elle est particulièrement simple (en fait, tout l'intérêt de cette série réside dans le fait que malgré une intrigue particulièrement ténue, on soit immergé dans un univers particulièrement fidèle à l'Angleterre victorienne et qu'il y ait une large place pour que se développent les sentiments des personnages) ; si vous voulez en savoir plus, je vous conseille l'article de Wikipedia ou les articles de AnimeNFO pour la saison 1 ou la saison 2.
Le fansubbing anglais est r√©alis√© de main de ma√ģtre par IIchan translation group. Ah, et un poit particuli√®rement agr√©able : il n'y a absolument aucun fanservice !
le 28/3/2007 ŗ 14:58:47
*Ce qui tourne en ce moment dans mon lecteur...

Tout le monde s'en fout, mais je suis retombé sur un enregistrement du Requiem en do mineur de Cherubini.
Je ne vais pas m'étendre sur l'histoire de la pièce, on peut simplement noter qu'elle a été composée plus ou moins à la mémoire de Louis XVI.
Indépendamment de ça, c'est une pièce pas mal écrite du tout, dans la droite lignée du Requiem de Mozart, même si ça reste quand même un cran en dessous. Il y a des faiblesses en particulier au niveau du traitement des choeurs et des changements d'ambiance, mais ça reste une pièce agréable à écouter.
Il est amusant de noter que c'est un Requiem qui est plut√īt m√©connu du grand public, mais que de nombreuses chorales "amateur" ont √† leur r√©pertoire (j'ai particip√© √† trois reprises √† son ex√©cution, dans des cadres diff√©rents, une fois en tant que choriste, deux en tant que hautbo√Įste ; √† deux ans pr√®s j'aurais pu y jouer une troisi√®me fois). Probablement parce que c'est une pi√®ce qui "sonne" relativement facilement, dont les parties orchestrales ne sont pas particuli√®rement difficiles pour un orchestre de niveau moyen, et dont les s√©quences sont assez claires, donc relativement simples √† diriger.
Bref, tout ça pour quoi ? Rien, simplement que je suis retombé là-dessus et que ça m'a rappelé de bons souvenirs (Aaaah l'orchestre amateur et ses concerts dans les villages paumés ! tiens, ça me fait penser que je ferais bien une petite note sur l'importance des ensembles amateurs). Voili voilou...
le 24/3/2007 ŗ 14:49:36
*Je m'amuse enc(o)re (en couleurs)

Bon, j'ai même coloré le travail précédent, et de deux façons différentes : une avec ma tablette graphique (mais bon, ça fait assez beurk) et une à l'aquarelle (mais bon, ça fait assez beurk aussi :D)

le 23/3/2007 ŗ 22:48:35
*Enc(o)re des amusements

Un petit amusement du soir, fait un peu rapidement. C'est parti d'un exercice sur les visages de profil, et finalement c'est ce que je trouve le moins réussi. Mais bon, on ne se refait pas ^^

le 22/3/2007 ŗ 22:35:08
*Billet du soir

Un billet du soir ? Ce site serait-il en train de devenir un blog ?! Surprenant. Ou peut-être pas.
Première question qui me vient à l'esprit : pourquoi un billet ? Vais-je y parler politique ? Religion ? Littérature ? Sociologie ?
Probablement rien de tout ça. Ou d'un peu tout à la fois. En fait, je me fiche un peu de ce que je vais dire. Par contre, je mentirais en disant que je n'ai rien à faire de mon lectorat. Pour être exact, s'il est nul (au sens d'absent) ou anonyme, je ne serais pas inquiet. Mais comme je sais que de plus en plus de gens que je connais "dans la vraie vie" y passent même occasionnellement, j'avoue être retenu par une certaine pudeur.

Je ne sais même plus vraiment ce que je voulais dire au début. Il faut dire que plus de deux heures séparent les premiers mots de ce billet et les lettres que vous êtes en train de lire (enfin, à défaut d'être certain, je devrais dire "que je suis en train d'écrire). Ohooo, je crois que tout ceci me guide vers un sujet assez amusant (en tout cas pour moi) : pourrait-on appliquer de façon grossière la théorie du chat de Schrödinger à l'écriture ?

Je m'explique... si l'on en croit l'expérience théorique décrite par Schrödinger, c'est (je schématise grossièrement pour ceux qui ne connaissent pas du tout - je ne suis pas du tout un spécialiste de la physique quantique, c'est même quelque chose d'assez dur à concevoir pour moi) le fait même de l'observation qui est déclencheur de la validité d'un fait. Entre deux éléments observés, la mécanique quantique détermine un état inconnu. Que dis-je inconnu ! Bivalent ! Pauvre chat de Schrödinger, à la fois vivant et mort !

Je propose donc l'expérience suivante : soit un programme informatique avancé destiné à rédiger des nouvelles littéraires ou poétiques (la théorie des graphes nous permet de définir des automates assez développés pour concevoir des logiciels de ce type - même s'ils sont loin d'être parfaits) lié à du papier électronique, lui-même muni d'une petite caméra et de capteurs sensitifs. J'omets volontairement la question de savoir si le programme est un écrivain ou pas : je le définis en tant que tel cas il est créateur, à partir d'un ensemble de règles qui définissent une langue (à partir même d'un historique littéraire - il est possible de faire ingurgiter au dit programme l'intégrale de Jules Verne et Pierre Desproges) d'un élément nouveau et original.
Le programme est donc param√©tr√© pour d'un c√īt√© suivre le regard du lecteur, anticiper ses mouvements oculaires, analyser ses r√©actions visuelles, tenir compte des informations de pression et d'humidit√© qu'il peut percevoir via les petits capteurs dispos√©s sur le papier √©lectronique et d'un autre c√īt√© √©crire une nouvelle de fa√ßon quasi-instantan√©e en prenant en compte l'ensemble des param√®tres pr√©-cit√©s. Il est aussi indiqu√© que le programme n'a d'autre p√©riph√©rique de sortie que le papier √©lectronique.
De cette façon, seul l'observateur détermine le fait que la nouvelle est rédigée. Mais peut-on en être certain ? En l'absence d'observateur, le programme ne va-t'il pas écrire une nouvelle originale à destination du "rien" ? Nul ne le sait, personne ne peut en avoir le coeur net, car il suffirait de se pencher sur le papier pour que celui-ci répondre à l'information que, passivement, nous lui offrons.
J'entends d√©j√† les puristes de la m√©canique quantique dire que "√ßa n'a rien √† voir". J'entends aussi les √©lectroniciens (que je pense bien conna√ģtre) dire que l'on peut, par "√©coute" magn√©tique, savoir ce que fait le programme, ou en tout cas d√©terminer s'il est ou non en activit√©. C'est bien pour ceci que j'ai d√©fini le postulat d'unique p√©riph√©rique de sortie. Et quand bien m√™me l'on pourrait "sonder" l'appareil ainsi cr√©√©, le silence n'est-il pas d√©j√† musique ? Pourquoi l'absence de mots ne serait pas litt√©rature ?

Je le concède, mon raisonnement est un peu alambiqué, mais, plus que la situation originale que je présentais, je voulais attirer le lecteur sur le fait que, sans lui, un écrit n'existe pas. Ou alors pour l'auteur, qui en est alors le premier lecteur.
Tout ceci pose aussi d'autre problématiques qui ont été abordées par des personnes bien plus cultivées que moi. En particulier Jorge Luis Borges et Umberto Eco. Ce dernier a d'ailleurs écrit deux ouvrages particulièrement intéressants (et facilement abordable par le néophyte) sur le rapport entre le lecteur et le récit. Ces deux ouvrages sont L'oeuvre ouverte et Les limites de l'interprétation.

Voilà, tout ça pour vous dire que ça y est, je me souviens de ce dont je voulais parler au début. Mais que je ne vais pas dire ce que c'est, par pur jeu créatif. Je me délecte à l'avance de savoir que si jamais quelqu'un prend le courage de lire la présente note, elle se retrouvera forcément (même quelques secondes) dans la situation de se demander ce que ça pouvait être. Et j'aurais ainsi réussi à stimuler votre créativité pour un instant.

le 16/3/2007 ŗ 09:26:41
*T'as tout cru ? - Un "nouveau meilleur lien"

Ca fait déjà un petit bout de temps que j'ai ajouté ce blog dans la section lien, mais je viens de me rendre compte que je n'avais pas fait de news.
T'as tout cru, C'est le blog d'un "dessineux"qui opère sous le pseudo du Luca Marenzio, qui s'est débrouillé pour remporter un joli prix à Angoulème, qui manie crayons et pinceaux avec énormément de talent (mais il ne faut pas le lui dire, il faut qu'il progresse encore !) et, qui plus est, qui est vraiment sympa (enfin, je trouve).
Il ne faut pas s'attendre à un blog BD comme "chez les autres", là-bas l'ambiance est intimiste (c'est aussi pourquoi j'ai mis du temps avant de me décider à parler de son blog).
See you ! (huhu)
le 15/3/2007 ŗ 23:37:17
*12, rue des Brumeries - Avancées

De nouvelles pages en plus (presque 4 en tout) et un petit tournant dans l'histoire. Je ne sais pas encore si je vais tout conserver dans cette conformation, mais √ßa me pla√ģt assez ainsi.
J'ai r√©ussi √† biaiser pour ne plus avoir le rendu m√©diocre que j'avais eu la fois pr√©c√©dente, donc c'est visuellement plus agr√©able (enfin √† mon go√Ľt).
S'il y a de nouveaux lecteurs, qu'ils n'hésitent pas à me faire part de leurs impressions, les commentaires sont là pour ça.
le 17/1/2007 ŗ 23:04:47
*12, rue des Brumeries - un petit peu de temps en temps

Hop, deux nouvelles pages et quelques lignes.
Comme d'habitude, le lien est automatiquement mis à jour dans la section liée au projet.
J'ai des soucis de génération PDF, donc les numéros de pages ne sont pas passés, et la couverture n'est pas au format, mais bon, il faudra faire avec, a priori, c'est un souci de compatibilité entre typos et générateur.
le 15/1/2007 ŗ 18:12:19
*Rêves étranges - vraiment étranges
le 19/12/2006 ŗ 19:13:55
*Je m'amuse - encore et toujours...

Bon, c'est pas encore ça, mais je bricole avec mon crayon et ma gomme.
Je remercie d'ailleurs momotte pour l'ensemble de ses conseils, sa patience et surtout le fait qu'il ait le coeur bien accroché (oui, il a vu pire que ce que je présente ci-dessous, mais bon, en même temps, la violence visuelle est son lot quotidien, le pauvre ^^).
C'est clairement moche, hein, j'en suis conscient, et quand je vois ce que peuvent produire d'autres personnes, je n'ai aucune prétention, je m'amuse juste. Mais comme ici, c'est chez moi, j'y mets ce que je veux :D.
Exercice 2 (oui, oui, l'exercice 1 est passé à la poubelle :D) :

Exercice 3 :

le 2/12/2006 ŗ 09:21:34
*Nouvelle musique - Compositions

Une nouvelle musique (composée un peu à l'arrache, je pensais n'avoir qu'une journée pour la boucler, ce qui explique certaines fautes grossières - finalement je n'ai plus de date butoir) à écouter dans la section composition (ou en cliquant sur la présente boite).
Il s'agit d'une musique destinée à accompagner une vidéo pour une démonstration technologique pour le même projet que les dernières compositions.
le 15/7/2006 ŗ 15:15:05
*Croquis (2) - Amusements (2)

Bon, je m'amuse bien en ce moment avec Donjon, mais vu que j'ai plus de papier à dessin, j'utilise du papier pour imprimante, c'est galère pour gommer et avoir un joli trait.
Je ne suis pas très content de mon Alexandra nue, mais j'ai la flemme de la refaire ^^.
le 13/7/2006 ŗ 22:54:41
*Croquis - Amusements

Je suis un fan de Donjon.
Ce n'est pas nouveau, puisque lorsque j'ai d√©couvert la BD, seuls quatre ou cinq volumes √©taient sortis (j'aurais peut-√™tre d√Ľ commencer √† les acqu√©rir √† cette √©poque, √ßa m'aurait fait beaucoup moins √† d√©bourser d'un coup... enfin, √ßa y est, il ne m'en manque plus que deux), et je trouve le concept tout bonnement g√©nial.
Ce soir, je m'ennuyais, et j'avais envie de croquer quelques personnages. J'ai donc commencé par Alcibiade, puis Alexandra. Ce n'est pas parfait, et on sent que j'ai du mal avec un crayon (et plus encore avec la perspective), mais après avoir entendu tellement de gens me dire qu'il n'y avait pas besoin d'être un génie pour se faire plaisir en affinant petit à petit son style, je me dit que si je prends le temps, peut-être qu'un jour ça sera potable.
Le souci, c'est que même quand je suis conscient d'avoir fait un truc bof, je suis content de moi (je suis l'imbécile heureux, diront certain(e)s ^^), mais c'est ainsi.
En attendant, voici mes Alcibiade et mes Alexandra tout en croquis. Je ne sais pas si je dois colorer à l'aquarelle, j'ai peur de tout crader. En même temps, j'ai décidé d'avoir un rapport au dessin radicalement différent de celui que j'ai avec la musique ou l'informatique : c'est juste pour le plaisir, et si je rate, c'est pas grave.

Cliquer dessus pour l'avoir en grand

Toujours en parlant de Donjon, voici un site absolument génial : Donjon Pirate. Mais a priori, ils n'acceptent pas les contributions extérieures.
Et toujours le site officieux sur Donjon : Les murmures du Donjon
N.B. : La gomme mie de pain, ça déchire sa reum ! Edit : j'ai un peu retravaillé le dessin, c'est un peu moins mauvais.
le 21/6/2006 ŗ 16:46:00
*Aquarelle

Eh ben ! ça faisait longtemps !
Juste pour dire que je prends de temps en temps des cours d'aquarelle (en fait, c'est un échange info/aquarelle, mais c'est pas très équitable, je suis largement gagnant dans l'affaire et ça m'embête un peu), que le troisième cours vient de se finir, et que je n'arrive pas à résister à l'envie de montrer mon truc cracra dont je suis tout fier ^^.
le 20/5/2006 ŗ 21:05:52
*Modification des formulaires

Bon, vu que ça salouait, j'ai passé pas mal de forumulaires en GET... c'est plus souple que le POST pour la navigation, mais vu que le site n'a pas été pensé comme ça, j'espère qu'il n'y a pas de dégats...
le 18/5/2006 ŗ 23:15:38
*Promenade - Le jeudi 18 mai, entre le soir et la nuit

Ce soir, un peu d√©sabus√© par mon boulot de ma vraie vie, je me suis promen√©. Dans la rue, d'abord, dans une douce odeur d'apr√®s pluie d'orage. Sur internet ensuite, o√Ļ j'ai fait une balade inter-blogs. Je suis parti du blog Fragment de tuile puis, de l√†, je suis all√© sur 7h48, et enfin D√©but d'une Salopette.
Déjà, premier constat, j'ai été agréablement surpris par la qualité du contenu (que je n'ai que rapidement survolé). C'est toujours un peu l'histoire de Mademoiselle, Madame ou Monsieur Tout-le-monde, mais raconté avec toujours un brin d'originalité, un certain style et, il faut le souligner, un français largement au-dessus de ce qu'on peut voir sur certains blogs.
C'était ma nouvelle totalement inutile de la soirée. Bonne nuit :D !
le 29/4/2006 ŗ 20:54:10
*12, rue des Brumeries - Mise à jour

Eh ben ! Que ne nouveautés ! J'ai rarement été aussi productif, ça cache quelque chose...
J'ai donc écrit 3 nouvelles petites pages pour 12 rdB. Et en plus, je suis content. C'est chouette, non ?
le 29/4/2006 ŗ 11:40:39
*La petite fille aux allumettes

J'ai enfin pu remettre la main sur mon enregistrement du concert o√Ļ avait √©t√© cr√©√© cette pi√®ce. Comme quoi, avec un minimum de volont√©, on arrive √† tout.
Tout ceci est donc accessible depuis la rubrique composition, dans l'encadré "Musique de Chambre". L'enregistrement n'est pas top, c'était en public, il n'y avait pas vraiment eu de temps pour répéter (Comme toujours lors des concerts de la classe de compo, beaucoup de choses s'étaient faites à la dernière minute. Je me souviens même avoir ré-écrit intégralement un mouvement la veille de la remise des partitions.), et les musiciens n'avaient pas vraiment eu le temps de chauffer avant.
Avec le recul, je me rends compte aussi qu'il y avait beaucoup d'idées intéressantes dans la pièce, mais que je ne suis pas allé assez au fond des choses. Tout passe trop vite, trop d'éléments se télescopent, c'est trop agité. Ca vient aussi du manque de préparation, mais pas uniquement.
Au cas o√Ļ √ßa int√©resserait certains, je peux mettre √† disposition le conducteur et les parties s√©par√©es. Si vous voulez jouez cette pi√®ce, aucun probl√®me, mais j'aimerais √™tre tenu au courant et si possible avoir un enregistrement (m√™me de mauvaise qualit√©) du travail effectu√©.
le 28/4/2006 ŗ 20:57:29
*Hautbois

Dans la lignée des grandes nouveautés qui ne sont en fait que des renouveaux, j'ai monté 5 anches hier et j'en ai gratté une ce soir.
Ca fait du bien de reprendre le hautbois, même si c'est un instrument de fou pour lequel on passe plus de temps à faire du bricolage que de la musique.
Si j'ai le courage, un de ces trois, je m'enregistrerai. Puis ptetre aussi que vous aurez droit à une bafouille de cor et d'orgue. Peut-être ^^.
le 27/4/2006 ŗ 13:30:29
*Encre

Ouaaaais, j'ai réussi à retrouver une cartouche d'encre bleu pour mettre dans mon vieux stylo. Ca fait des années que je n'ai pas écrit avec, qui sait, peut-être que c'est ça la clé ?
le 24/4/2006 ŗ 20:59:33
*Prise de conscience - Ma vie

Je viens de lire un blog qui m'a un peu bouleversé. Celui de quelqu'un qui me ressemble un peu (ou à qui je voudrais ressembler, peut-être).
En tous cas, le genre de lectures qui me remet à ma place et me permet de me recaler dans ma vie, mes choix, mes passions.
Il s'agit du blog d'Esther, de la lanterne bris√©e (d√©j√†, rien que le titre me pla√ģt)... √ßa se passe l√†-bas, et √ßa va passer dans ma rubrique Lien imm√©diatement.
Ah et cette info marque une transformation radicale. La rubrique "Accueil" prend désormais la fonction de Blog. Comme ça c'est fait.
le 23/4/2006 ŗ 16:48:56
*Statistiques - rien que pour voir...

Juste une vraie-fausse nouvelle... pour savoir combien de gens (à part moi :D) utilisent le fil RSS ou viennent régulièrement (si vous ne venez qu'une fois, on vai dire que c'est régulier, ok ?).
Si vous avez le courage en plus de poster pour le décompte, n'hésitez pas, hein, suffit de cliquer sur la bubulle à droite de la nouvelle !
le 9/4/2006 ŗ 17:20:55
*Un peu de musique - en cours de développement

Je travaille actuellement (plus ou moins, ça dépend beaucoup de mes disponibilités) sur un projet topc secret (enfin, presque), pour lequel on me demande d'écrire quelque chose à mi-chemin entre le scénario et le conte. Une trame de fond, la mise d'un univers, va-t'on dire.
Un jour, peut-être, je glisserais ici un extrait, mais pour aujourd'hui, c'est une autre facette de l'investissement (maigre) que j'ai au coeur de ce projet, à savoir la composition de pièces musicales. Il n'est pas certain que toutes soient retenues, et il faudrait que je me bouge pour les finir, mais je voulais proposer à l'écoute quelques maquettes (non terminées, comme il se doit).
[Lien]Extraits musicaux
le 1/4/2006 ŗ 19:54:15
*12, rue des Brumeries - mise à jour

J'ai recompilé en pdf la version "folio" de 12, rue des Brumeries, histoire de montrer que je bosse quand même un peu dessus.
Je ne maintiens plus la version "A4", sauf si des personnes en font la demande.
le 29/3/2006 ŗ 16:18:35
*Arrivée des commentaires

Un nouveau bouton a fait son apparition, qui permet de lire et d'ajouter des commentaires.
Il reste juste un petit bug (je ne sais pas si je vais le corriger ou biaiser) qui fait que dans le cas o√Ļ on a une "nouvelle-lien", les commentaires ne sont pas accessibles.
le 29/3/2006 ŗ 00:51:46
*Enfin ! - La fin approche

Ca y est, le flux RSS est à présent fonctionnel, mon interface d'administration dont vous n'avez rien à faire aussi. Il ne me manque plus qu'à ajouter la gestion des utilisateurs et la possibilité de poster des commentaires, et ça sera impec.
Il y a simplement une petite option de rien du tout qui ne fonctionne toujours pas, mais c'est vraiment pas grand chose, c'est de la pure flemme.
Ah, et je vais probablement transformer la page d'accueil en Blog, simplement parce c'est ce que ça va devenir à l'usage.

Je voulais au début faire un point de libre expression en autonomie pour les utilisateurs identifiés. Je me rend compte à présent que ça pose beaucoup trop de problèmes, non seulement de sécurité pour le site, mais aussi par rapport aux contenus. Le point de libre expression est donc finalement ouvert à tous, mais il faut me faire parvenir vos documents au afin que je les vérifie avant mise en ligne.
Là, je remet en ligne l'ensemble des informations présentes avant la refonte, et ça roulotte !
le 26/3/2006 ŗ 20:41:11
*Dimanche 26 mars au soir - après un long week-end

Le site est bient√īt de retour. Ca m'aura pris pas mal de temps, il reste encore quelques r√©glages √† faire, et la partie de gestion automatique des utilisateurs n'est pas encore boucl√©e (pour l'instant, ceux qui veulent un compte doivent me re faire une demande).
Comme vous pouvez le voir, de nouvelles rubriques ont fait leur apparition, en particulier "Libre expression", qui est destinée à recevoir les productions d'autres que moi. En théorie, j'accepte tout. En pratique, je me laisse le droit de filtrer quand même un petit peu.
Les différentes rubriques qui avaient perdu leur contenu ces derniers jours devraient se reremplir progressivement. Le flux RSS devrait aussi être implémenté dans la semaine.
le 22/3/2006 ŗ 23:43:45
*Entre mercredi 22 et jeudi 23 mars 2005 - Information

Le site est coupé pour quelques jours. J'ai beaucoup travaillé dessus afin de le rendre dynamique. J'ai fini la partie visuelle, mais la partie d'administration (celle qui fait que normalement les mises à jour seront plus faciles et plus régulières) n'est pas encore bouclée. J'espère avoir tout remis en état d'ici dimanche.
Pour les non réguliers qui voudront quand même avoir les infos, un fil RSS est prévu.
Conception et rťalisation : © 1996-2008 Josselin Dulac